Test – Feutres Chaméléon

Nous voici donc à l’heure du bilan concernant les Chameleons Pens que j’ai eu l’occasion de tester.

Petit rappel de présentation :

Les marqueurs Chameleon Pens sont donc des marqueurs encre à base d’alcool non toxique et pratiquement inodore. Destinés à un usage professionnel et semi-professionnel, ils conviennent aussi à tous ceux qui affectionnent l’arthérapie et les coloriages en tout genre mais aussi les loisirs créatifs en tout genre.

En effet, ces tous nouveaux marqueurs innovants permettent de réaliser des dégradés réguliers, sans changer de feutre grâce à la chambre de mélange intégrée au crayon. Cf schéma ci-après. Vous avez toute liberté pour ajuster la couleur de l’encre de votre marqueur et créer jusqu’à 10 nuances de tons selon la durée d’infusion de votre mine avec la mine blender de la chambre de mélange.

concept-chameleon-pens

Forts d’une gamme de 50 couleurs lumineuses, les Chameleon Pens vous permettent d’apporter d’incroyables effets à vos coloriages tels que dimension et profondeur, mise en volume, jeux d’ombres et de lumières,…
Compatibles avec les autres encres à alcool, vous pourrez réaliser de superbes mélanges de couleurs.
Vous utiliserez aussi le Detail pen pour toutes les finitions et les contours de vos coloriages, ainsi que le marqueur Colourless Blender pour atténuer des tons ou encore effacer un léger débord d’encre.

Les marqueurs Chameleon Pens sont des marqueurs Haut de gamme avec une durée de vie illimitée :
• L’encre professionnelle permanente convient à toutes sortes de travaux manuels sur papier, manga, art graphiques et Beaux-Arts,

L’encre professionnelle convient à de très nombreux supports : papiers, tampons encreurs pour Scrapbooking, les tissus (coton, soie), le bois, le verre, le cuir…pour toutes vos créations

les encres sont rechargeables autant de fois que vous le souhaitez,
• les mines pinceau, ogive et blender de la chambre de mélange sont remplaçables,

les recharges d’encre vous permettent de faire 8 recharges complètes de vos marqueurs.

Une présentation bien alléchante pour nous, les dessinateurs mais, concrètement, ces feutres sont-ils un plus dans notre arsenal artistique ?

Là encore, tout dépend de vos desseins artistiques. Concernant la bande dessinée, soyons franc, le bilan est très mitigé.

Déjà la prise en main n’est pas aussi aisée qu’il n’y paraît. La taille du feutre à tendance avec le poids bascule à gêner le mouvement. Il est si long que cela donne une résistance au moment du passage en couleur et ça, c’est un détail qui a son importance.

La taille standard d’un feutre à alcool, Copic ou autre est de 15cm de longueur en moyenne, là où le Chaméléon est a 21,5 cm. Déjà le transporter lorsque vous allez à un salon nécessite plus de place, car en général, vous prenez un set de feutres. Ensuite, comme je le disais, coloriser en détail quand le poids du feutre se ressent dans le geste surtout si vous passez d’une marque à l’autre pour vos remplissages, ce n’est qu’un détail encore une fois, mais cela joue. Ceci est dût à la présence du Blender* qui est intégré à chaque feutre alors qu’un Blender à côté aurait fait l’affaire. Élément marketing ? Illogique puisque Chaméléon possède un Blender à côté tout de même.

* Blender : Feutre à alcool neutre permettant le passage d’une couleur à une autre en dégradé.

Deuxième point, la logique des feutres. Certains feutres sont classiques avec une pointe Blender alors que d’autres couleurs ne sont utilisables qu’avec le Blender. Pas de panique, j’explique.

Le feutre classique se pose sur la pointe du Blender et l’alcool du Blender fait remonter la couleur de la pointe du feutre. Ce qui va faire que lorsque vous allez coloriser, la couleur va donc redescendre progressivement dans votre feutre vous donnant un dégradé du plus clair au plus foncé. (couleur initiale)

Image source : https://www.creavea.com

Certains feutres eux, ne sont pas utilisables directement (il y a un embout plastique autour vous empêchant de l’utiliser). Vous n’avez donc le choix que d’utiliser le Blender en pompant la couleur du feutre. Ce qui va vous donner une couleur du plus foncé au plus claire.

Quel avantage concret en tire-t-on ? Pour ma part…aucun si ce n’est qu’une perte de temps entre la navigation de ceux ou l’on doit dégrader du clair au foncé, etc.. . Bref cela me paraît encore une fois gadget sans intérêt.

Les couleurs des feutres sont pourtant inintéressantes et les pointes avec leurs diffusions sont agréables. On a des couleurs sur une palette très large qui n’est vraiment pas à envier aux concurrents.

Le Blender indépendant, comprenez le feutre lui-même est un défaut. Mais est-ce vraiment de sa faute ? Non. Si les couleurs des feutres sont jolies et variées, l’encre en elle-même est super décevante ! En appliquant la couleur (le feutre donc) et en voulant faire un dégradé avec une autre couleur (feutre) on utilise le Blender. C’est là que je me suis rendu compte que le Blender ne mélangeait pas les couleurs, mais les faisait partir. En gros, au lieu de mixer les deux couleurs, le Blender agit comme un nettoyeur en repoussant l’encre du/des feutre(s). Imaginez ma surprise et comment j’ai du batailler pour récupérer le dessin. Encore une fois, le Chaméléon ne me convint pas.

Le seul point positif est que le Chaméléon permet de faire de jolis effets sur des petites zones du dessin. Les effets de peaux et ombres sur le visage et les cheveux.

Attention si vous attaquez de grandes surfaces avec un remplissage énorme, voire pire, avec du dégradé sur ces grandes surfaces. Là, clairement le Chaméléon n’est pas fait pour. Le 2e passage sur une zone déjà colorisé tue clairement votre effet.

Sur le dessin réalisé ci-dessous, ( Le Gambit) j’ai du rattraper ces erreurs avec des feutres d’une autre marque. Notez tout de même, comme je le disais, les cheveux et les couleurs du visage qui rendent pas mal (petites surfaces).


AVIS

Commençons en précisant clairement que mon avis est personnel et n’engage que moi. Les feutres Chaméléons sont à la base prévus pour le « coloriage » de type mandala et c’est là que je dis oui. Je l’ai testé comme un dessinateur pour voir s’ils pouvait être un plus dans notre arsenal et la réponse est assurément non pour toutes les raisons évoquées ci-dessus. Il est vraiment prévu pour le coloriage. Tenter de faire un dessin est jouable mais les Chaméléons ont leurs limites et on préférera revenir aux autres marques de feutres à alcool.

Ce test n’est pas un test sponsorisé. Je ne gagne pas d’argent par les marques dont je fais les tests de produit. Ces tests sont fait juste pour mon plaisir.


Illustration réalisée avec les feutres Chaméléon sur Feuille Bristol 280g, grain fin, format A4.


Fiche Produit

Color Tops – Pack 5 couleurs – Tons Primaires

Prix : 14.99 €

DESCRIPTION :

Mélanger les couleurs autrement !

  • Ensemble de 5 embouts d’encre Color Tops pour marqueurs Chameleon Pens
  • 5 couleurs Primaires (Crimson Red, Royal Blue, Summer Sun, Grass Green, Deep Black)
  • Parfaitement adaptés aux marqueurs Chameleon Pens.
  • La mine de votre marqueur retrouve sa couleur d’origine après dilution de l’encre du Color Top
  • Ensemble de 5 embouts d’encre Color Tops pour marqueurs Chameleon Pens
  • 5 couleurs Primaires (Crimson Red, Royal Blue, Summer Sun, Grass Green, Deep Black)
  • Encre professionnelle à base d’alcool
  • Non toxique et pratiquement inodore
  • Encre rechargeable et pointe remplaçable

Vidéo de démonstration